Les Politiques Sociales

La fracture sociale pose aux collectivités (en particulier les départements et les agglomérations) des problèmes de plus en plus lourds, en termes de logements, de médiations, de sécurité, de formation, d’insertion, de discrimination…. Le coût des solutions est à la hauteur de l’impact de ces dysfonctionnements sur la cohésion sociale de la Communauté.

Elles doivent logiquement entraîner des réflexions préalables à la mise en œuvre de politiques fortes : l’évaluation des politiques passées, la mise en œuvre d’outils nouveaux, la définition novatrice du contenu de Contrats de ville ou les modalités de leur mise en œuvre en partenariat, sont autant d’angles de moyens de s’attaquer à la même problématique sociale.

La société française rencontre à toutes les échelles (nationale, régionale, urbaine…) des difficultés liées à son manque de cohésion, sociale et / ou « identitaire ». Des problèmes concrets, de plus en plus lourds, en découlent et s’inscrivent dans le territoire, le plus souvent à l’échelle de l’agglomération, en termes de citoyenneté et de participation électorale, de logements, de médiations, de sécurité, de formation, d’insertion, de discriminations, de réhabilitation urbaine, de transports…

Au nombre des enjeux importants des années à venir, on compte dans chaque agglomération ou presque la résorption de quartiers qualifiés de « ghettos » sociaux ou ethniques, qui posent d’insolubles difficultés, soit en matière de relogement, soit lorsqu’il s’agit de copropriétés privées.

Partout, l’enjeu n’est plus seulement de détruire ou de rebâtir quelques immeubles vétustes, mais de repenser l’organisation urbaine en prenant en considération ses effets ségrégatifs, de manière à prévenir à l’avenir des difficultés comparables à celles rencontrées aujourd’hui. Le coût des solutions est à la hauteur de l’impact de ces dysfonctionnements sur la cohésion de la Communauté.

Elles doivent logiquement entraîner des réflexions préalables à la mise en œuvre de politiques fortes et innovantes : l’évaluation des politiques passées, la mise en œuvre d’outils nouveaux, la définition novatrice du contenu de Contrats de ville ou les modalités de leur mise en œuvre en partenariat, sont autant d’angles de moyens de s’attaquer à la même problématique sociale. Dans tous les cas, les politiques publiques à venir devront être bâties sur une double analyse territoriale et des représentations territoriales.